AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 Choix d'un substrat sécuritaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Admin




Messages : 405
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Choix d'un substrat sécuritaire   Jeu 17 Sep - 21:36

Choix d'un substrat sécuritaire







Lorsqu'il s'agit de litière, les propriétaires d'animaux de compagnie ont des besoins sensiblement différents de ceux des éleveurs. Cependant, les deux partis s'entendent pour affirmer que les substrats pour reptiles ont tous des bons et mauvais côtés. Les facteurs dont il faut tenir compte dans le choix d'un substrat sont les suivants : la capacité à transmettre la chaleur, le risque d'ingestion, la facilité à nettoyer (si le substrat n'est pas jetable), la possibilité de l'utiliser sans danger pour les insectivores, la capacité à rester en place (ou encore à être déplacé dans le cas des espèces fouisseuses), l'odeur ou la poussière caractéristiques, la capacité d'absorption, l'apparence et le coût. Un des plus importants facteurs, cependant, demeure la sécurité.

Bon nombre de reptiles de compagnie tombent malades après avoir avalé du sable, du gravier, de l'écorce, des rafles de maïs, des copeaux ou tout autre type de litière. Pourtant, quelques-uns de ces substrats, lorsqu'utilisés correctement, conviennent très bien à certaines espèces.

La meilleure façon, et la plus facile, de choisir un substrat consiste à déterminer les besoins du reptile. S'agit-il d'un jeune animal de très petite taille? Y aura-t-il une pellicule chauffante placée sous le terrarium? Quels sont les autres dispositifs de chauffage qui pourraient être utilisés? L'animal se nourrit-il d'insectes qui ont tendance à se cacher, comme les criquets? L'animal doit-il vivre dans un environnement humide ou, au contraire, le substrat doit-il rester sec en tout temps? La nourriture sera-t-elle déposée sur une plate-forme ou directement sur le substrat, qui risque ainsi d'être avalé par accident?

Bien qu'une plate-forme de nourrissage puisse réduire les risques d'ingestion de litière en même temps que la nourriture, d'autres facteurs doivent être pris en considération. Certaines espèces explorent leur nouvel environnement en examinant le substrat du bout de leur langue, ce qui peut s'avérer dangereux si de la litière colle à leur langue et est avalée par mégarde. L'ingestion intentionnelle de litière est aussi une possibilité. Quelques amateurs ont affirmé que les iguanes aiment bien manger du gravier ou du «gravillon» pour améliorer leur digestion, un peu comme les oiseaux. Cependant, il existe très peu de preuves anatomiques pour supporter cette théorie. Il est aussi théoriquement possible qu'un reptile avale de la terre ou des pierres dans le but combler un manque d'oligo-minéraux dans son alimentation mais, encore une fois, aucune documentation n'existe sur le sujet.

La transmission de la chaleur est un autre facteur important qu'il faut avoir en tête lorsque vient le temps de choisir un substrat. Ceci est particulièrement vrai dans le cas des espèces qui aiment creuser. Si le substrat utilisé pour ces animaux a des propriété isolantes, tel que le tremble déchiqueté, les rafles de maïs ou le papier journal recyclé, il est fort possible que la majeure partie de la chaleur n'atteigne pas le reptile de façon adéquate. Bien qu'elle puisse aggraver la situation, il est souvent conseillé d'utiliser une épaisse couche de litière pour empêcher certains reptiles d'accidentellement entrer en contact avec la surface chauffée. Certains types de litière restent en place mieux que d'autres et peuvent ainsi être utilisés en plus petites quantités. Parfois, la température moyenne de l'habitation est assez élevée pour annuler les effets de l'isolation.

Au début, il est essentiel de bien observer les habitudes d'alimentation d'un nouveau reptile. Dans le cas des insectivores qui se nourrissent de criquets, il est difficile de vérifier (surtout au cours des premières semaines, les plus importantes) si les criquets se cachent dans le papier journal, les copeaux ou l'écorce. Il n'est jamais facile de savoir si les criquets ont été mangés ou s'ils se cachent. Voilà pourquoi il est généralement préférable d'attendre que le comportement alimentaire du reptile soit bien établi avant de modifier l'aspect du terrarium.

Des conditions humides et insalubres sont invitantes pour les bactéries opportunistes et mortelles comme les pseudomonas, les aeromonas et autres. Un taux d'humidité élevé est bénéfique pour bon nombre d'espèces tropicales, mais l'environnement doit être nettoyé régulièrement pour contrer la prolifération de ces bactéries. Cette tâche est quasi impossible à remplir si le substrat est trop difficile à nettoyer, trop compact ou trop coûteux. Pour cette raison, les litières jetables ont la cote de popularité auprès de beaucoup d'amateurs. D'autres espèces ont besoin d'un environnement propre et sec pour demeurer en santé. Dans le cas de certaines de ces espèces, il est avantageux d'utiliser des litières absorbantes comme le tremble déchiqueté ou le papier journal recyclé.

Voici une liste de quelques-uns des substrats les plus populaires et les plus souvent utilisés, accompagnés de leurs caractéristiques établies en fonction des facteurs énumérés ci-haut.

TERRE (terre naturelle, pas nécessairement du terreau) : Gratuite si elle est ramassée, ce qui peut toutefois être dangereux pour la santé de l'animal. Le terreau commercial est préférable dans certains cas puisqu'il est stérilisé. Il est vrai que les parasites (incluant les mites) que peuvent contenir les substrats naturels sont rarement transmissibles aux animaux de compagnie. La plupart des parasites sont très spécifiques dans le choix de leur hôte et les espèces nord-américaines ont peu de chances d'affecter les lézards et serpents tropicaux. Cependant, la contamination bactérienne est possible et la terre peut entraîner des problèmes d'humidité si le terrarium est chauffé. Il doit souvent être changé pour empêcher la prolifération des bactéries. Le bac est difficile à nettoyer après l'utilisation de ce substrat. Au départ, l'effet peut être très joli. La terre transmet bien la chaleur et les criquets ne peuvent généralement pas s'y cacher.

CAILLOUX POUR AQUARIUM : Un des meilleurs substrats universels. Bon marché, les cailloux peuvent être nettoyés et réutilisés s'ils sont suffisamment gros. Nous recommandons d'en avoir un second ensemble qui pourra servir lorsque le premier aura été nettoyé et mis à sécher. Nettoyez les cailloux dans de l'eau mélangée à un agent de blanchiment, rincez-les soigneusement et laissez-les sécher sur du papier journal pendant au moins une semaine. Ce substrat transmet bien la chaleur, donne un bel effet même souillé et est assez lourd pour garder les plaques chauffantes couvertes. Les cailloux sont suffisamment gros pour ne pas être accidentellement avalés par les animaux. Enfin, les criquets ne peuvent s'y cacher.

GRAVIER POUR AQUARIUM : Ce substrat peut être un peu plus cher si on le remplace chaque semaine (il est difficile à nettoyer) et il est lourd. Il peut être avalé par les animaux et peut causer des occlusions gastro-intestinales. Par contre, il transmet bien la chaleur et fait bel effet s'il est de couleur naturelle. Enfin, les criquets ne peuvent s'y cacher.

SABLE : De prix modéré, mais lourd à transporter. Le sable rend difficile le nettoyage du bac. Si la nourriture tombe sur le sable et que les animaux en avalent en capturant les criquets, ils peuvent souffrir d'occlusions gastro-intestinales. Le sable est nécessaire pour certaines espèces fouisseuses peu communes. Il convient également à un grand nombre de serpents. Il transmet très bien la chaleur provenant des appareils de chauffage installés sous le bac et donne un bel effet s'il n'est pas souillé. Enfin, les criquets ne peuvent s'y cacher.

COPEAUX DE PIN : Généralement employés seulement dans les habitats de gros animaux (varans et boidés) qui, nous l'espérons, n'en avaleront pas. Les copeaux dont le parfum est très prononcé, tel que le cèdre, ne sont pas conseillés. Bon marché et absorbants, les copeaux de pin peuvent aider à diminuer la prolifération de bactéries pathogènes chez le reptile, telles que les aeromonas et pseudomonas, s'ils sont changés régulièrement. Comme les criquets peuvent s'y cacher, ils sont rarement utilisés pour les insectivores. Les copeaux de pin ne transmettent pas très bien la chaleur et peuvent ne pas avoir un aspect naturel. Ils sont faciles à déplacer et peuvent provoquer des brûlures si une plaque chauffante est utilisée. Des litières semblables, comme les copeaux de bois dur (souvent de très petits carrés de chêne), sont plus utiles que les copeaux de pin, mais aussi plus coûteux.

COPEAUX DE TREMBLE DÉCHIQUETÉ : Leur prix est plus élevé que celui des copeaux de pin, mais ils sont plus sécuritaires et remportent la palme de popularité auprès des professionels qui oeuvrent dans le domaine des reptiles. Comme c'est le cas pour tous les substrats jetables, le nettoyage du terrarium est simplifié. Ils sont très absorbants et aident à diminuer les risques de contamination bactérienne. Ils forment une couche compacte qui n'est pas facilement déplacée, ce qui protège l'animal d'une plaque chauffante. Par contre, leur propriété isolante ne leur permet pas de bien transmettre la chaleur. Ce problème ne préoccupe pas les professionnels puisqu'ils utilisent souvent des salles chauffées. Pour les amateurs, il peut être préférable d'utiliser les copeaux de tremble en conjonction avec une source de chaleur incandescente située au-dessus du terrarium. Litière suffisamment compacte pour empêcher les criquets de s'y cacher. Enfin, l'effet est assez naturel.

RAFLES DE MAÏS : Ne sont généralement pas conseillées pour les espèces communes parce qu'elles ont tendance à gonfler et à causer des obstructions si elles sont avalées. Si l'animal est nourri de façon à prévenir l'ingestion des rafles de maïs, il est possible de profiter des avantages qu'elles offrent. Moulues ou en granulés, les rafles de maïs sont très absorbantes, jetables, ne permettent pas aux criquest de se cacher et ont presque toujours une apparence propre et nette. Cependant, elles sont très isolantes et ne transmettent pas bien la chaleur. L'humidité les rend propices au développement de moisissure; elles doivent donc être changées sur une base régulière.

PAPIER JOURNAL OU PAPIER GRIS D'EMBALLAGE : Très économique, propre et jetable, l'encre (s'il y en a) n'est généralement plus toxique. Cependant, il arrive parfois que les reptiles et les criquets se retrouvent en-dessous. Il s'agit d'un substrat habituellement peu attrayant; il est donc plus populaire auprès des éleveurs que des propriétaires d'animaux de compagnie ou des gens qui exposent leur animal en public.

ÉCORCE OU PAILLIS DE CYPRÈS : Les copeaux d'écorce de grande dimension constituent un substrat très populaire pour les iguanes. Achetés en vrac, les copeaux d'écorce sont économiques. Ils sont jetables et simplifient donc les mesures d'hygiène. L'animal doit tout de même toujours être nourri sur une roche plate ou autre plate-forme de nourrissage car il peut y avoir de petits copeaux dans la litière qui risquent d'être avalés par accident. Les paillis d'écorce de Cyprès ou d'autres arbres sont populaires mais, encore une fois, il faut s'assurer qu'ils ne sont pas ingérés. Aucun rapport n'a été publié sur la transmission de parasites associée à de l'écorce non stérilisée (voir les commentaires concernant la «terre»). Des copeaux d'écorce de bonne qualité font toujours un très bel effet dans un terrarium. De gros copeaux ne conviennent pas aux insectivores car les criquets peuvent se cacher dans l'écorce. Les petits copeaux règlent ce problème mais il faut s'assurer que l'animal ne les mange pas en même temps que les criquets. Ce substrat ne transmet pas très bien la chaleur d'une plaque chauffante, mais est assez difficile à déplacer.

GAZON ARTIFICIEL (REVÊTEMENT PLASTIFIÉ) : Comme il est difficile à nettoyer rapidement, il est préférable d'en avoir deux. Le nettoyage et la désinfection hebdomadaires doivent être effectués avec beaucoup de soins. Peut avoir une apparence artificielle. Cependant, il ne peut pas être avalé et transmet assez bien la chaleur. Certains reptiles ou criquets essaieront de se cacher en-dessous, ce qui n'est pas souhaitable. L'effilochage des bords a aussi été associé à des troubles intestinaux; il est donc primordial de vérifier attentivement l'état de ce substrat.

LITIÈRE DE PAPIER JOURNAL RECYCLÉ : Cette litière est plus ou moins dangereuse si elle est avaleé en petites quantités (moins dangereuse que les rafles de maïs ou les copeaux). Certaines sortes de litières de papier journal recyclé ressemblent un peu à du gravier de couleur grise. Elle est assez compacte pour transmettre un peu de chaleur et reste relativement bien en place. Il s'agit d'une litière jetable, ce qui simplifie l'entretien du terrarium, et les criquets ne peuvent s'y cacher. Finalement, elle est très absorbante et n'encouragera pas l'apparition de moisissure ni la prolifération bactérienne.

D'autres litières de toutes sortes sont aussi utilisées, des granulés de «gazon» aux coquilles de noix moulues, en passant par les granulés pour lapins, les granulés de sous-produits de maïs et les sous-produits de citron séché. Les granulés pour lapins semblent être un choix surprenant en tant que litière, mais ne présentent aucun danger s'ils sont avalés par mégarde et constituent une source intéressante d'éléments nutrtifs (ils sont habituellement utilisés pour les iguanes). Il en est ainsi parce qu'ils sont à base de luzerne et renferment donc de bonnes quantités de calcium et de fibres. Cependant, les taux de protéines et de glucides de certains de ces granulés est inacceptable et il est donc déconseillé de les utiliser de façon permanente. La majorité des nouvelles litières constituent de bons choix. Toutefois, n'oubliez pas de prendre en considération les différents facteurs tels que les problèmes d'ingestion avant de choisir un nouveau substrat. Consultez votre vétérinaire spécialisé en reptiles si vous avez des questions concernant la sécurité d'une nouvelle litière pour votre animal. Si vous avez eu de bonnes ou mauvaises expériences avec l'une ou l'autre des litières mentionnées ci-dessus, veuillez nous faire part de vos commentaires. Souvenez-vous que chaque reptile peut développer un comportement unique et différent des autres - attendez-vous à tout, même à l'inattendu!
Revenir en haut Aller en bas
 

Choix d'un substrat sécuritaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde Animal :: Fiches d'informations :: .: Reptiles :. :: Conseils pratiques -