AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 Le vol supervisé pour éviter la taille complète des ailes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Admin


avatar

Messages : 405
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Le vol supervisé pour éviter la taille complète des ailes   Sam 19 Sep - 10:04

Le vol supervisé pour éviter la taille complète des ailes



Les professionnels de l'industrie des oiseaux de compagnie, dont les vétérinaires, et les propriétaires d'oiseaux ont depuis longtemps réalisé que le mode de vie différent d'un oiseau en captivité peut contribuer à des troubles liés au stress tels que le picage et l'auto-mutilation ainsi qu'à des problèmes de santé comme l'obésité et le syndrome du foie gras. De plus, les oiseaux profitent d'un don merveilleux, celui de voler et il serait dommage de les en priver complètement.

Selon des études récentes, un bébé perroquet nourri à la main dont on coupe les ailes avant même qu'il ait appris à voler ne découvrira peut-être jamais ce don prodigieux qui lui a été accordé. Certains d'entre eux n'essaient même pas de voler quand on laisse leurs ailes pousser de nouveau.

Étant donné que la sécurité d'un oiseau de compagnie constitue une préoccupation importante, vous disposez de plusieurs moyens pour assurer cette protection. La capacité réduite d'envol ou «vol modéré» peut satisfaire la plupart des oiseaux de compagnie autant que le vol complet. Pour réduire la capacité d'envol, il suffit de couper les rémiges primaires, sans toutefois les couper aussi court que lorsqu'on veut faire une coupe complète. Chez les oisillons, on commence par couper de 2,5 à 5 cm à partir de la pointe des rémiges primaires. Ensuite, au fur et à mesure que le vol de l'oiseau s'améliore, il faut couper de 2,5 à 5 cm de plus de plumes, jusqu'à ce que l'oiseau se maintienne dans les airs avec un peu d'effort et atterrisse facilement. Les plumes restent donc plus longues et ont tendance à muer plus régulièrement. De plus, bon nombre de perroquets mutilent leurs rémiges si elles sont très courtes. Dans le cas où les plumes coupées plus longues embêtent votre oiseau et frottent contre ses flancs, passez un papier de verre fin pour adoucir la surface de coupe des tuyaux.

Il arrive quelques fois que l'entraînement ou la socialisation d'un oiseau requiert la coupe plus courte des plumes, mais celle-ci ne doit être faite que lorsque l'oiseau a appris à voler. Une fois l'oiseau socialisé ou entraîné, il est recommandé de laisser ses ailes repousser, particulièrement en hiver, quand le risque d'évasion est beaucoup moins grand. On ne devrait pas couper trop court les plumes de certaines espèces telles que les Gris d'Afrique, car ces oiseaux ont tendance à tomber et à se blesser à la poitrine quand ils sont incapables de voler.

Pour des raisons de sécurité, les volières ou pièces dans lesquelles les oiseaux peuvent voler devraient être aménagées pour ne présenter aucun danger pour les oiseaux; les fenêtres et les miroirs devraient être marqués ou couverts et les plantes intérieures, enlevées ou couvertes. Les autres animaux devraient être retirés de la pièce ou surveillés. Aucune préparation ou cuisson d'aliment ne devrait se dérouler dans la cuisine quand un oiseau s'exerce à voler. Les objets peints et en métal toxique devraient être enlevés. Les ventilateurs de plafond devraient être éteints de façon sécuritaire. Les portes et les fenêtres devraient être barrées et une indication devrait y être apposée.

La coupe des ailes ne prévient pas à 100 % l'évasion de votre oiseau si vous l'amenez à l'extérieur, particulièrement si un bon coup de vent vient donner un bon coup de pouce à l'oiseau pour qu'il s'envole. Afin d'éviter ce danger, construisez une grande volière extérieure ou posez un grillage autour d'un balcon où l'oiseau pourra être amené lors de belles journées. Transportez l'animal dans un contenant sécuritaire de la maison à la volière et surveillez votre oiseau à moins que l'endroit où il se trouve soit exempt de tout danger.

Pour couper les ailes d'un oiseau adulte, vous aurez besoin d'un assistant, d'une serviette de bain et d'une bonne paire de ciseaux. J'aime bien les ciseaux à bandage car leurs lames dentelées s'accrochent mieux aux tuyaux glissants des plumes. Enveloppez doucement votre oiseau dans une serviette et tenez-le par le cou en position debout. Ne lui comprimez pas la poitrine. Sortez délicatement une aile de la serviette et installez-vous de façon à voir l'aile d'en haut. Assurez-vous que les deux pieds et tous les orteils de votre oiseau sont bien dans la serviette. Coupez de 2,5 à 5 cm de plumes des 6 à 10 rémiges primaires (la quantité varie selon l'espèce). Répétez cette étape pour l'autre aile. Déposez doucement l'animal sur le sol dans une pièce «sans danger» et gardez un oeil sur votre oiseau pendant 1 heure ou 2 pour voir comment il est capable de voler. Une deuxième coupe peut être nécessaire pour obtenir le niveau de vol que vous jugez sûr selon l'endroit où l'oiseau peut s'exercer à voler.

Enfin, n'oubliez pas de favoriser ces exercices chaque jour. Votre oiseau a besoin et dépend de vous pour remplacer sa bande.

Source: http://www.hagen.com/hari/docu/clippingf.html
Revenir en haut Aller en bas
 

Le vol supervisé pour éviter la taille complète des ailes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde Animal :: Fiches d'informations :: .: Oiseaux :. :: Conseils pratiques -