AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 La psittacose - Constitue-t-elle encore une menace?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Admin


avatar

Messages : 405
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: La psittacose - Constitue-t-elle encore une menace?   Sam 19 Sep - 10:13

La psittacose - Constitue-t-elle encore une menace?



La psittacose est une maladie commune et importante en médecine aviaire. Une diminution du nombre d'oiseaux importés a entraîné une baisse de la fréquence de cette maladie chez les gros perroquets. Cependant, malheureusement, la maladie existe encore parmi les oiseaux de certains éleveurs étant donné que les oiseaux reproducteurs sont souvent importés. De nombreux éleveurs ont des cages d'élevage «ouvertes», ajoutant continuellement de nouveaux venus à leur assortiment sans nécessairement les mettre en quarantaine et les nourrir avec un aliment médicamenteux pendant 45 jours ou plus. Ce problème peut également provoquer une enzootie ou maladie épidémique temporaire ou chronique dans certaines cages d'élevage d'une seule localité ou d'une seule exploitation. Des entreprises vendant des perruches calopsittes ont déjà eu de tels problèmes avec la psittacose.

Les signes de psittacose chez la plupart des perroquets comprennent des fientes anormales, une perte de poids (l'appétit peut paraître normal ou anormal) et un comportement frénétique ou de la somnolence. De plus, votre vétérinaire peut souvent trouver des changements dans le sang (un nombre élevé de globules blancs), une rate hypertrophiée, et des changements du «sac aérien» même si les poumons restent habituellement normaux. Chez les gros perroquets, les fientes sont en général des selles molles et foncées de même qu'un excès d'urine (humidité). L'élimination des urates qui est normalement blanche tourne souvent au vert jaunâtre. De très jeunes perroquets (des bébés nourris à la main), des perruches calopsittes et de nombreux autres types d'oiseaux ont des fientes qui sont moins typiques, mais beaucoup d'entre eux ont une élimination jaunâtre des urates. Les infections à chlamydia causent une inflammation du foie qui serait responsable de l'effet de «taches de bile». D'autres maladies peuvent produire des fientes semblables (l'hépatite par exemple). L'aspergillose (une maladie fongique) et la tuberculose aviaire sont d'autres maladies contagieuses qui devraient être écartées chez les perroquets adultes.

Le diagnostice de la psittacose est généralement basé sur plus d'un test ou type de tests. Chez l'oiseau vivant, et en plus des analyses sanguines et des rayons X de routine, un prélèvement des choanes et du cloaque peuvent être pris pour un test d'ADN ou «PCR» (réaction en chaîne de la polymérase). Ces nouvelles méthodes de haute technologie recherchent en fait les facteurs génétiques des organismes porteurs de la maladie et sont utiles à la découverte de la présence active de l'organisme quand il se répand. Votre vétérinaire suggérera probablement un test différent pour confirmer les résultats du premier test étant donné que l'infection à chlamydia insaisissable peut être présente dans les prélèvements certains jours et être absente certains autres jours. Un test fréquemment utilisé est celui du dépistage des anticorps ou EBA. Les nouvelles méthodes de diagnostic de la chlamydia sont en développement constant. Il est toujours recommandé de combiner les résultats des tests aux constatations sur l'état physique et sur les antécédents médicaux, avant de poser un diagnostic.

Dans les cas graves, le traitement de la psittacose requiert de bons soins et une administration immédiate des antibiotiques appropriés. En médecine aviaire, la doxycycline constitue actuellement le médicament de choix. La chlortétracycline est également populaire et relativement plus facile à utiliser; elle est également disponible en granulés médicamenteux pour perroquets. Ces granulés ne conviennent pas aux perroquets très malades; ces derniers devraient subir un traitement préalable avec une médication à action plus rapide telle que la doxycycline. Les nouveaux médicaments tels que l'azithromycine sont aussi prometteurs.

La psittacose est une zoonose (maladie transmissible aux humains) et dans de nombreuses régions, il se peut qu'un médecin demande la collaboration du département de santé de sa municipalité. Heureusement, la psittacose est rare chez les humains et peu de gens en contact avec des oiseaux infectés ont des signes cliniques de la maladie. Son apparition chez les humains comprend une fièvre élevée comme dans le cas de la grippe, une toux et un type caractéristique de pneumonie dans les cas graves («pneumonie atypique interstitielle»). Les antibiotiques modernes agissent efficacement contre cette maladie chez les humains une fois qu'elle a été bien diagnostiquée. Si vous êtes malade et inquiet parce que vous avez pu être exposé à la psittacose, assurez-vous de discuter de vos préoccupations avec votre médecin jusqu'à ce que vous soyez assuré qu'il est familier avec la maladie et qu'il peut en étudier la possibilité, si c'est justifié. Votre vétérinaire aviaire peut fournir les résultats des tests et/ou les antécédents médicaux de votre oiseau (avec votre permission) à votre médecin de famille ou au spécialiste, si vous avez besoin d'aide.

Les éleveurs qui gardent des cages d'élevage «ouvertes» peuvent prévenir cette maladie à l'aide d'un programme de quarantaine/traitement et d'un aliment médicamenteux une fois par année. Pour cette raison, les éleveurs trouveront peut-être plus pratique de continuer à donner des formules à leurs oiseaux, ce qui simplifie grandement la médication et l'alimentation. Si le vétérinaire a diagnostiqué la psittacose chez votre perroquet, et pour compléter le traitement, vous trouverez plus simple de nourrir votre oiseau avec des granulés médicamenteux après lui avoir administré une médication directe.

Comment un propriétaire de perroquet peut-il éviter les problèmes reliés à la psittacose? Commencez par vous adresser à un fournisseur qui est en affaires depuis longtemps et en qui vous avez confiance. Obtenez des renseignements détaillés sur l'origine des oiseaux, la propreté des locaux, et la séparation adéquate des bébés d'avec les autres couvées et d'avec les oiseaux adultes déjà dans le magasin. Demandez une garantie écrite de bonne condition et exigez que votre nouvel oiseau soit examiné par un vétérinaire aviaire compétent. Faites preuve d'une bonne hygiène à la maison, demandez des conseils au vétérinaire au sujet de l'utilisation de nouveaux produits et évitez de mettre votre oiseau en pension dans un établissement commercial où un contact direct ou indirect avec d'autres oiseaux peut survenir. Surveillez attentivement tous les nouveaux oiseaux dont vous faites l'acquisition pour vous assurer qu'ils n'ont pas des fientes anormales ou qu'ils ne perdent pas de poids. Communiquez avec votre vétérinaire aviaire chaque fois que vous avez des questions. Ces précautions garantiront à votre oiseau une longue vie en bonne condition.

Source: http://www.hagen.com/hari/docu/psittacosisf.html
Revenir en haut Aller en bas
 

La psittacose - Constitue-t-elle encore une menace?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde Animal :: Fiches d'informations :: .: Oiseaux :. :: Conseils pratiques -